Un avant-goût des anges, de Philippe Setbon

Projet couv 2

Quatre sans quatre

Un avant-goût des anges s'imbrique parfaitement à la suite des deux premiers volume, des gens ordinaires, sortis quelque peu des rails, qui soudain plongent dans l'accomplissement d'une vengeance ou sont confrontés à ses terribles effets secondaires. Passionnant !... Lire l'article dans son intégralité

Jack is back again

Un avant-goût des anges est un petit bijou... Lire l'article dans son intégralité

Black Novel

Attention, coup de cœur ! Philippe Setbon clôt d’une formidable façon sa trilogie « Les trois visages de la vengeance »... Lire l'article dans son intégralité

Livresque 78

Philippe Setbon clôt cette trilogie de la vengeance avec Un avant-goût des anges. Trois volumes qui peuvent se lire de manière indépendante mais que l’auteur a relié par de légers détails que vous ne manquerez pas de remarquer. Ce dernier opus n’a fait que confirmer le talent de Mr Setbon. Des personnages vrais, profonds, torturés.... Lire l'article dans son intégralité

A l'écoute des livres

Manipulation, désespoir sont au centre de ce roman noir à la fin duquel le lecteur est estomaqué par le dernier chapitre. Une histoire digne des tragédies antiques.... Lire l'article dans son intégralité

Dora-Suarez-le-Blog

L’écriture est dense, le récit implacable. Pas d’espace pour sourire ou encore s’apaiser. Si l’on avance à pas lents dans les premiers chapitres, laissant l’histoire s’installer avec sa dose de mystère ambiant, ensuite tout s’accélère, plus personne ne maîtrise plus rien, l’histoire avance comme un bolide sans pilote laissant les cadavres au bord de la route... Lire l'article dans son intégralité

Lire et relire

C’est avec grand plaisir que j’ai retrouvé l’écriture efficace de Mr Setbon.
Il a vraiment un don pour harponner le lecteur dès les premières lignes et ne pas le lâcher ( et dans quel état ?) avant la dernière page....
Lire l'article dans son intégralité

Culture chronique

Les bons sentiments sont souvent trompeurs et l'enfer, c’est bien connu, est pavé de bonnes intentions et chez Sitbon il faut se méfier de l’ombre que procure les anges. Un roman bien noir à éviter absolument les soirs de déprime… Lire l'article dans son intégralité

 


Pour accéder à la page de commande du livre, cliquez sur l'image de couverture